Minute recherche : Do Well B.

Intervenant(s) : Pierre BERTRAND, Patrick CHAMBRES, Frédéric DUTHEIL

Tag : Psychologie, Recherche, Autisme
Chaîne : Recherche

Vue 1802 fois

Capturée le 06-04-2016 | Publiée le 06-04-2016 | Durée 20:51

Résumé

Détection précoce de l’anxiété: le cas de l’autisme

Les personnes autistes ont une intégration sensorielle diff&eacu...lire la suite

Détection précoce de l’anxiété: le cas de l’autisme

Les personnes autistes ont une intégration sensorielle différente des personnes « ordinaires » : elles ne perçoivent, ni ne ressentent les mêmes choses. Ainsi, des événements que nous jugerions totalement anodins peuvent devenir une source d’anxiété (néon qui grésille, bruit d'aspirateur) conduisant à une surcharge émotionnelle non visible de l’extérieur ; la personne autiste paraît calme et détendue, alors qu'elle ne l’est pas, ce qui peut engendrer des comportements problématiques (colère, agression). De plus, nombre de personnes autistes ont des difficultés à verbaliser ce qu’elles ressentent et ne parviennent pas à se soustraire spontanément à un environnement stressant.

L’enjeu du programme ANR « Do Well B. » est d’identifier (grâce à une analyse statistique des signaux physiologiques), le plus tôt possible, en temps réel et en vie courante, les situations stressantes, afin de stopper la montée d’anxiété et d'éviter les comportements problématiques.
 
Un article Minute Recherche de :
- Pierre Bertrand, membre du Laboratoire de Mathématiques (LM-UMR 6620),
- Patrick Chambres, membre du LAboratoire de Psychologie Sociale et COgnitive - (LAPSCO-UMR 6024),
- Frédéric Dutheil membre du Laboratoire des Adaptations Métaboliques à l’Exercice en conditions Physiologiques et Pathologiques (AME2P-EA 3533).
 
 
 
 

Lire la suite

Partager