Qu’est-ce qu’être humain ?

Intervenant(s) : Christian Godin

Collection : Façons de penser
Tag : Philosophie, Humain
Chaîne : Conférences

Vue 296314 fois

Capturée le 04-04-2012 | Publiée le 05-04-2012 | Durée 1:29:14

Résumé

Suffit-il d'être un homme pour être humain ?
L'humanité n'est pas donnée a priori, elle est le résultat d'un processus &eac...lire la suite

Suffit-il d'être un homme pour être humain ?
L'humanité n'est pas donnée a priori, elle est le résultat d'un processus évolutif. La paléontologie s'efforce de préciser les origines de l'être humain : bipédie, capacité à transformer des objets pour un usage particulier, aptitude à parler et …à penser ? Mais dispose-t-on de critères physiques ou mentaux, objectifs et irréfutables, qui définissent précisément l'humain ? En d'autres termes, la frontière entre l'humain et le non humain est-elle scientifique ou morale ?
Si l'animal ne peut pas déchoir de sa qualité d'animal, en revanche l'homme peut fort bien tomber dans l'inhumain. En tant que personne — sujet moral et de droit — l'homme est capable de distinguer le bien du mal et de rendre compte de ses actes. Mais c'est comme individu, dans sa relation à autrui, qu'il en a conscience. Comment l'exprime-t-il ? Par la soumission à des normes, le respect de la loi, l'adhésion à une idéologie politique ou religieuse ? Peut-on être humain indépendamment des valeurs et des modèles culturels qui façonnent une communauté d'appartenance ?
Aujourd'hui, la société de consommation et le libéralisme sauvage mettent en avant la compétition et l'égoïsme au détriment de la solidarité et du respect des différences. Les développements scientifiques et technologiques sont pourvoyeurs de solutions à bien des problèmes, mais ils sont également source de conflits quand ils engendrent la paupérisation ou menacent la sécurité, la santé, voire la liberté… Serions-nous condamnés à perdre notre humanité dans cette société mondialisée, où la violence semble l'emporter inexorablement sur les règles du vivre ensemble ?
Christian Godin enseigne la philosophie morale et politique. Il a signé une trentaine d'ouvrages dont une encyclopédie philosophique, La Totalité, Champ-Vallon,1997-2003, La fin de l'humanité, Champ Vallon 2003, La philosophie pour les nuls, First 2007, Le triomphe de la volonté, Champ Vallon 2008, Le pain et les miettes, psychanalyse de l'homme actuel, Hourvari-Klincksieck, 2010. A paraître un livre d'entretiens avec le philosophe algérien musulman Malek Chebel sur la relation à autrui.
 

Lire la suite

Partager