Discrimination positive : Pour ou contre la différence revendiquée ?

Intervenant(s) : Cédric RIO

Collection : Façons de penser
Chaîne : Conférences

Vue 1561 fois

Capturée le 03-04-2015 | Publiée le 03-04-2015 | Durée 1:18:37

Résumé

Cédric Rio Philosophe - Chargé de mission à l’Observatoire des Inégalités - Institut d’études européennes universit&eac...lire la suite

Cédric Rio Philosophe - Chargé de mission à l’Observatoire des Inégalités - Institut d’études européennes université Paris 8 Saint-Denis
Pour avancer vers plus d’égalité, on peut décider d’accorder un avantage relatif à des catégories de la population victimes d’inégalités. C’est la raison d’être des politiques de discrimination positive. Si elles montrent leur utilité, il importe de ne pas s’en contenter et d’être conscient de leurs limites dans cette lutte.
Appliquées dès les années 1960 aux États-Unis, elles visaient à faciliter l’insertion sociale des membres de la communauté noire, notamment à travers l’instauration de quotas pour intégrer les universités. En France, elles sont mises en œuvre au nom de l’égalité entre les sexes, par exemple pour améliorer la représentativité politique des femmes à l’appui d’incitations financières en direction des partis politiques, avec la loi sur la parité votée en 2000 et plusieurs fois amendée depuis.
Elle s’applique aussi aux personnes victimes de handicap à travers la création d’emplois ciblés, ou encore pour réduire les inégalités territoriales entre les élèves, en créant des concours spécifiques d’entrée aux grandes écoles comme Sciences Po Paris. Les politiques de discrimination positive sont répandues, mais elles restent sujettes à des controverses importantes qui questionnent à la fois leur légitimité et leur efficacité. Permettent-elles de garantir plus d’égalité sur le long terme ? Est-il juste de créer de nouvelles inégalités aux dépens des personnes qui étaient jusqu’à présent relativement privilégiées ? Enfin, de telles politiques ne conduisent-elles pas à créer de nouvelles distinctions entre les personnes, notamment entre les méritantes et celles qui se trouvent ainsi favorisées ?
 
Cédric Rio enseigne en science politique. Il travaille sur les questions de justice sociale et intergénérationnelle, sur la coopération et le développement durable et le rapport aux générations futures. Il est fondateur et coordinateur d’un réseau européen sur les inégalités, Inequality Watch.
 

Lire la suite

Partager