Egalité Femme-Homme l'UBP s'engage - Les stéréotypes de genre au service de l’(in)égalité des sexes à l’école

Intervenant(s) : Mathias BERNARD, Delphine MARTINOT

Tag : Psychologie, Egalité
Chaîne : Conférences

Vue 1835 fois

Capturée le 00-00-0000 | Publiée le 25-03-2013 | Durée 56:09

Résumé

La signature de la charte pour l’égalité entre les hommes et les femmes dans l’enseignement supérieur et la recherche le 28 janvier 2013 fait des &...lire la suite

La signature de la charte pour l’égalité entre les hommes et les femmes dans l’enseignement supérieur et la recherche le 28 janvier 2013 fait des établissement universitaires français des pionniers en Europe pour la parité à l’Université.

L’université Blaise Pascal, cosignataire de cette charte s’engage à promouvoir la parité entre ses étudiantes et ses étudiants, ses personnels femmes et hommes et à soutenir les activités de recherches scientifiques sur le genre. A cette occasion, deux conférences-débat sont proposées.

Elles seront précédées d’une introduction de Mathias BERNARD, président de l’université, qui présentera son plan d’action pour la parité Femme-Homme dans l’établissement et la recherche en cours dans ce domaine.
 

L’égalité entre les femmes et les hommes est une priorité politique affirmée dans la société française. L’Ecole et l’Université sont supposées être des vecteurs importants de l’égalité de résultats entre les élèves, donc entre les sexes. Pourtant, des fortes différences de réussite et d’orientation apparaissent entre les filles et les garçons, et peuvent au moins partiellement s’expliquer par la présence de stéréotypes de genre propres à toutes les sociétés humaines organisées selon un mode hiérarchique. A l’appui des travaux les plus récents, nous montrerons comment les stéréotypes de genre peuvent nuire à la réussite des filles afin de comprendre pourquoi les femmes continuent d’être sous-représentées dans les disciplines universitaires et les carrières dites socialement prestigieuses. Nous évoquerons également des pistes d’action simples pour réduire les effets négatifs des stéréotypes de genre sur la perception de soi des élèves et sur leurs performances scolaires.

Par Delphine Martinot, professeure en Psychologie Sociale, Laboratoire de Psychologie Sociale et Cognitive, UMR CNRS 6024
 
 
 
 
 

Lire la suite

Partager